Une villa pékinoise de 400 m2 entièrement imprimée en trois dimensions

Une construction en 3D durable et résistante aux séismes : l’avenir de la construction ?

Cette villa a été imprimée et assemblée directement sur site tout comme le village dont nous parlions dernièrement. Celle-ci se situe dans la ville de Tongzhou près de Pékin. Cette maison dispose d’ un rez-de-chaussée et est équipée avec des murs d’une épaisseur de 250 mm. Des fondations sont néanmoins nécessaires et près de 20 tonnes de béton ont été utilisé pour les murs et les fondations.

Plus encore cette villa est résistante et pérenne et selon des experts, le bâtiment pourrait résister à des séismes allant jusqu’à huit sur l’échelle de Richter.

L’entreprise a utilisé du matériel d’impression 3D spécifique pour monter la structure. Cet équipement lui appartenant, dispose d’un bras mécanique monté sur un échafaudage qui vient déposer successivement les différentes couches de béton.

45 jours seulement pour bâtir cette construction en 3D

En plus de limiter les coûts de production, cette demeure imprimée en 3D n’a pris que 45 jours pour voir le jour. L’impression 3D dans le secteur de l’immobilier présente de nombreux avantages, majoritairement liés aux coûts, mais aussi en terme de personnalisation des formes.

Ce procédé est également un moyen facile et rapide pour améliorer les conditions de vie des habitants chinois, surtout en zone rurale.