Immobilier et crowdfunding : une nouvelle voie pour les investisseurs ?

Le crowdfunding est un concept d’investissement mutualisé faisant appel à des particuliers, via le web pour récolter des fonds permettant de concrétiser un projet.

Pour le financement participatif dans l’immobilier est un investissement typique avec, à la clé, un rendement annuel pouvant atteindre 12 %.

Concrètement, le particulier peut participer à l’apport financier nécessaire pour mener à bien un programme immobilier complet.

Un financement participatif non dénué de risques

Les problèmes techniques liés aux aléas des chantiers sont les plus fréquemment rencontrés par les personnes qui utilisent le financement participatif.

En effet, les intempéries, les retards de chantiers, les défaillances de sous-traitants sont autant de paramètres qui pourraient entraver un bon retour sur investissement.

Les difficultés administratives sont certainement les plus bloquantes. Il se peut que le permis de construire ne soit pas délivré ou que des recours retardent le lancement du chantier.

La dernière complication à laquelle les investisseurs peuvent faire face est plutôt liée à la commercialisation.

Geefunding_crowdfunding

Une durée de commercialisation parfois plus longue qu’a la normale

Pour les plateformes qui n’attendent pas d’avoir vendu les biens avant de lancer la campagne de financement, le risque de ne pas trouver d’acheteurs est logique.

Il se peut également que la durée de la commercialisation soit plus longue que prévu et que les rendements annuels en soient donc impactés.

Enfin, les prix peuvent être revus à la baisse lors de la livraison du chantier ce qui influe également sur les bénéfices des investisseurs.